" Le secteur du bâtiment Mauritanien, enjeux, orientation et potentiel de réforme ", OIT 2017, Auteur : Mathieu Hardy, 90 pages, ISBN : 978-92-2-231296-2 (web PDF).
Le secteur du bâtiment est et a toujours été un secteur stratégique dont le dynamisme et l’épanouissement des sociétés dépend intrinsèquement. L’accès au logement décent et aux infrastructures de base pour tous, la durabilité des constructions et la préservation des écosystèmes dans des contextes d’urbanisation galopante, de croissance démographique et de changements climatiques, sont parmi les grands défis mondiaux auxquels les états et sociétés doivent faire face.
La République Islamique de Mauritanie, pays à la fois saharien, sahélien et littoral, est confrontée à des sécheresses chroniques, à une forte croissance démographique, à une urbanisation particulièrement rapide et la paupérisation d’une part importante de sa population. Elle est donc directement concernée par ces défis. Dès lors, dans ce contexte de forte vulnérabilité, comment le secteur du bâtiment mauritanien peut-il s’adapter et participer de l’amélioration de la capacité de résilience de la société ? De quelle façon orienter la transition ? Sur quels concepts et ressources appuyer les politiques publiques, les actions et autres programmes qui se mettront en place à l’avenir ?
" Usage de la terre crue comme matériau de construction sur front de mer, et plus largement dans des contextes marqués par une présence saline (eau, sol) ", OIT 2019, Auteur : Mathieu Hardy, 75 pages, en cours d'édition.
En Mauritanie, et plus largement dans des milieux similaires ou proches, dans quelle mesure le recours à des procédés constructifs « terre crue » peut (ou non) s’avérer pertinent sur front de mer, et plus largement dans des contextes marqués par une présence saline (eau, sol) ? S’il est communément admis que ces environnements salins particulièrement stressant dégradent les ouvrages en béton et en acier, qu’en est-il des ouvrages à base de « terre crue » ? Quels sont les phénomènes spécifiques à prendre en considération lorsque l’on souhaite construire sur front de mer ou en présence de sels ? Qu’en pensent certains experts/praticiens « terre crue », et existe-t-il des exemples bâtis « terre crue » anciens et contemporains exposés aux sels auxquels faire référence ?
Back to Top